Toutes ces choses immenses

Je suis là, j'attends un geste de toiQue tu te serres contre moiJe fais semblant de lire, pour tromper mon désirTu es là, t'attends un geste de moiQue je te prenne dans mes brasTu fais semblant de dormir, lovée dans ton désirNous sommes si proches l'un de l'autreNos doigts s'effleurent et nos corps se sourientMais en même temps si loin de l'autreNous nous croyons tous deux des incomprisChacun dans son orgueil, chacun dans sa blessureMais tellement dérisoires, qu'il nous suffit d'un regard

Et toutes ces choses immenses qui m'attachent à toiCes choses immenses qui t'attachent à moiNous soulèvent , nous bouleversent et l'on se serre plus fortDe peur de se perdre encore et reperdre encoreMais toutes ces choses immenses qui m'attachent à toiToutes ces choses immenses qui t'attachent à moi

Tu t'en vas, t'attends un geste de moiQue je te prenne dans mes brasDe la tendresse enjouée, pour mieux vivre ta journéeJe m'en vais, j'attends un geste de toiQue tu me dises tout basQuelques mots murmurés pour mieux nous retrouverNous sommes si proches l'un de l'autreTous ces matins où l'on se voit partirMais en même temps, si loin de l'autreTout nous entraîne et tout nous fait courirChacun dans ses pensées, chacun dans ses projetsMais tellement dérisoires, qu'il nous suffit d'un regard

Et toutes ces choses immenses qui m'attachent à toiToutes ces choses immenses qui t'attachent à moiNous soulèvent , nous bouleversent et l'on se serre plus fortDe peur de se perdre encore et reperdre encoreMais toutes ces choses immenses qui m'attachent à toiToutes ces choses immenses qui t'attachent à moi